Tambouille maison

Ma lubie du moment, c'est de fabriquer des trucs moi même.
J'avais commencé il y a un moment avec les huiles essentielles, je m'en sers surtout pour me soigner parce que les produits de beauté c'est plus dur à faire.

Et puis j'ai découvert le site aroma-zone.
Et ce site, c'est le MAL! Il y a plein plein de recettes de shampoings, après-shampoings, crèmes, lotions... Et tout a l'air super génial!
Sauf que pour fabriquer tout ça il faut bien sur acheter plein d'ingrédients aux noms bizarres du genre "Emulsifiant", "Fragance", "Inuline" et j'en passe.

Et à part sur leur site, je n'ai absolument aucune idée de où acheter ces trucs.
J'ai donc craqué et commandé des ingrédients en tout genre, que j'ai récupérés lors de mon dernier voyage en France, au relais postal de chez mon papa chéri (et oui, personne livre des trucs à Maurice, alors quand je commande, il faut que j'aie de la patience!).

Ma collection, bientôt disponible aux galeries lafayette


Et ce week-end, j'ai fait mumuse avec mes nouveaux jouets, et j'ai fabriqué : de l'après-shampoing que j'ai testé ce matin, et même que mes cheveux sentent super bon, du gel anti jambes lourdes (ça c'est pour quand je passe la matinée à Port Louis, voir billet précédent), une lotion pour le visage (qui pue le géranium car j'ai voulu en mettre 2 gouttes mais ça a coulé beaucoup trop vite du flacon) et un gel pour soulager les piqûres de moustique (ça j'en ai bien besoin!).

Le résultat est pas trop mal, même si la consistance n'est pas au top, je pense qu'il faut vachement respecter les dosages écrits dans la recette, mais j'avais rien pour mesurer gramme par gramme, alors j'ai fait au pifomètre... Du coup forcément ça m'a donné envie de faire d'autres produits, mais bon du coup ça veut dire re-commander des trucs et re-attendre d'aller en France. Affaire à suivre!


2 commentaires:

  1. Etape suivante: un alambic pour recueillir des huiles essentielles, développer une ligne de beauté à base canne à sucre

    RépondreSupprimer